Qui sommes nous?

Créée en Mai 2012, la Paediatric Society regroupe les pédiatres de l’Ile Maurice et collabore avec le Ministère de la Santé pour diminuer le taux de mortalité des enfants. L’association s’engage à promouvoir l’art de la pédiatrie en améliorant la connaissance des pédiatres à travers des séminaires. Le site internet permet l’éducation des parents en donnant des informations pertinentes, fraiches avec une touche mauricienne. La Paediatric Society contribue ainsi au bien être des petits mauriciens et de ses parents.

 

Maladies des enfants à l’Ile Maurice

Lé dent voler et tambav
Al fer pésé, al fer marqué
Cette terminologie est belle et bien présent dans le contexte mauricien. Des petites élevures perlées de couleur blanche nacrée sont parfois visible sur le palais (perles d’Epstein). Elles sont tout à fait normales et sont présentes chez 85% des nouveau-nées et disparaissent en quelques jours. Ces nodules font 1-3 mm de taille et remplies de kératine. Les nodules de Bohns ressemblent aux perles d’Epstein et se trouvent au niveau des gencives et quelques fois au niveau du palais simulant une éruption dentaire.
Les vaccins à Maurice
Mieux vaut prévenir que guérir
Vacciner son enfant est important pour le protéger de maladies graves. C’est aussi un acte de solidarité, qui permet d’améliorer le niveau de santé de toute une population. La vaccination permet de protéger les populations de deux manières : d’une part individuellement, chaque personne vaccinée est protégée contre la maladie correspondante, d’autre part collectivement en diminuant petit à petit le nombre de personnes atteintes jusqu’à l’éradication de la maladie.
SACIM
Pas gagne tracas, SACIM capav aide ou
Votre enfant présente une condition clinique qui nécessite une intervention chirurgicale non-réalisable à Maurice, et vos revenus sont faibles : adressez-vous à la SACIM. Elle pourrait vous venir en aide en prenant en charge ce traitement chirurgical dans un centre spécialisé à l’étranger. 
Fièvre : Phobie Mauricienne
Mo per li convulser
A Maurice, la fièvre est un des motifs de consultations principaux. Les parents sont terrorisés par ce symptôme qui est souvent banal. Véritable phobie des parents mauriciens, la fièvre ne tue pas et ne provoque pas de dégât cérébral. La fièvre est comme une alarme d’incendie qui peut sonner sans qu’il n’y ait de grand feu.

Nos Partenaires

 

  • Votre requête à été envoyé.
    Merci!